Arbre de l'année 2023 : découvrez les trois gagnants !

Arbre de l’année 2023 : découvrez les trois gagnants !

L’événement annuel tant attendu désignant les spécimens les plus remarquables de notre patrimoine arboricole s’est achevé, révélant les vainqueurs du concours “Arbre de l’année”. Organisé par Terre Sauvage et l’Office national des forêts (ONF) depuis plus d’une décennie, ce concours est une célébration de la beauté et diversité des arbres de notre territoire. Cette année, après une sélection rigoureuse et un vote public enthousiaste, trois individus exceptionnels ont été couronnés, incarnant chacun une histoire et un patrimoine naturaliste uniques.

Le majestueux hêtre pleureur couronné par le public

Le Prix du public a été attribué à un hêtre pleureur plus que bicentenaire, emblème de la région Normandie et véritable joyau du jardin botanique de Bayeux. Ce géant botanique, qui est le fruit d’un greffage entre deux variétés de hêtre, déploie ses branches sur plus de quarante mètres. Afin de soutenir son incroyable envergure et ses branches tombantes, une structure de soutien a été spécialement aménagée, ajoutant ainsi une touche d’ingéniosité humaine à la majesté naturelle de l’arbre. Admiré et soutenu par un impressionnant nombre de 8 051 votants, le hêtre pleureur se distingue non seulement par son allure, mais également par l’affection que le public lui porte.

Un tilleul centenaire élu par les experts

Le Tilleul de la “Combe droit” quant à lui, a su émouvoir le jury d’experts, incluant des membres de Terre Sauvage, de l’ONF, de l’association A.R.B.R.E.S et de la Ligue de protection des oiseaux (LPO). Cet arbre, représentatif de la région Auvergne-Rhône-Alpes, se distingue par son port altier et sa structure imposante. Avec son tronc creux, ses charpentières massives et ses branches filant vers le ciel, le tilleul dépeint l’image parfaite d’une santé et robustesse remarquables. Ses racines se sont solidement ancrées dans une parcelle agricole, et ce, malgré les menaces antérieures de l’homme armé de tronçonneuse désireux de le couper.

L’olivier millénaire remporte le Prix coup de cœur

Le troisième et dernier hommage de ce prestigieux concours est revenu à un spécimen chargé d’histoire, l’olivier de Roquebrune-Cap-Martin situé dans les Alpes-Maritimes. Agé d’environ 2 000 ans, ce patriarche végétal est l’un des plus anciens arbres tricolores connus. Avec une fascinante circonférence de 23,5 mètres et atteignant de 15 mètres de hauteur, l’olivier tire sa vigueur de ses multiples rejets de grande taille. Témoin de l’histoire, il aurait vu défiler des figures historiques telles que Georges Clemenceau, Raymond Poincaré, et Aristide Briand, faisant de ce lieu un véritable recoin de mémoire vivante. Honoré par le Prix coup de cœur, ce dusky olivier continue de fasciner et d’inspirer le respect pour sa résilience et son caractère immuable.

Pour ceux qui désirent transformer leur environnement immédiat en un havre de paix verdoyant, s’inspirer des lauréats du concours pourrait s’avérer une démarche enrichissante. Transformer votre jardin en oasis de verdure pour l’été implique un mélange de dévouement et connaissance, semblable à celle qui a mené ces arbres à être célébrés.

Les lauréats : une célébration et un héritage à préserver

À l’origine de cette sélection exceptionnelle, un panel de 140 candidats majestueux se tenait prêt à rivaliser pour ce titre environnemental. Après une première sélection minutieuse en septembre, le choix final s’est porté sur 14 prétendants d’exception. La participation citoyenne fut ensuite sollicitée du 8 novembre au 18 décembre 2023, pour que chacun puisse contribuer à la reconnaissance de ces ancêtres lignifiés.

Suite à cette compétition, les trois dignes représentants de la flore française seront immortalisés par le talentueux photographe Emmanuel Boitier. Ces portraits seront plus tard présentés dans Terre Sauvage, offrant aux vainqueurs une visibilité méritée bien au-delà de leurs racines terrestres. Le hêtre pleureur va, de surcroît, transcender les frontières nationales pour participer au concours européen de l’Arbre de l’année. La communauté internationale pourra alors voter à partir du 1er février prochain sur le site dédié treeoftheyear.org, faisant briller le patrimoine français sur la scène environnementale européenne.