appliquer enduit gratté

Comment appliquer de l’enduit gratté ?

Esthétique et très tendance, l’enduit gratté séduit beaucoup de personnes. Si vous faites partie de ces personnes à qui l’enduit gratté plaît, mais qui ne savent pas comment l’appliquer, vous êtes au bon endroit. Dans les lignes qui suivent, nous vous montrons de A à Z comment appliquer un enduit gratté.

Quelques mots sur l’enduit gratté

L’application d’enduit sur les murs de votre maison a deux fonctions principales : une esthétique et une protectrice, car l’enduit assure la transpiration nécessaire de la maçonnerie. Le crépi des murs extérieurs doit protéger la maçonnerie des agents atmosphériques, tandis que l’enduit des murs intérieurs permet d’absorber l’humidité à l’intérieur de la maison. Les matériaux utilisés pour recouvrir les murs sont les mêmes que ceux utilisés dans la construction des murs, à savoir le mortier de chaux (hydraulique ou aérien), le ciment ou le mortier de plâtre. Mais ils contiennent une dose plus importante de liant, nécessaire pour protéger les murs. Un enduit parfait nécessite généralement trois couches de mortier.

appliquer enduit gratté

La première couche, avec son grain très rugueux, permet aux couches suivantes de s’accrocher au mur. La seconde couche uniformise la surface du mur. La troisième couche a une fonction esthétique. Cette dernière couche d’enduit est ce qui permet la décoration des murs. Selon le traitement ou l’outil utilisé, il est donc possible d’obtenir des enduits rayés, pelés, pulvérisés et, enfin, grattés ? L’enduit gratté, également connus sous les appellations d’enduit taloché et de crépi, sont des enduits de finition auxquels on applique un effet gratté à l’aide d’un grattoir à pointes.

Crépi : choix de l’enduit pour la finition grattée

Pour enduire un mur, vous avez d’abord besoin d’un enduit approprié. C’est un composé spécifique qui protège les murs de l’eau et de l’humidité, tout en étant hautement respirant. L’enduit peut généralement être de trois types. L’enduit à la chaux mélangé à du ciment est le meilleur pour avoir une protection optimale contre la pluie et la grêle. Ensuite, il y a l’enduit à base de chaux et de pouzzolane qui est parfait pour résister à l’humidité. Enfin, vous pouvez choisir l’enduit à base de chaux et d’argile, plus adapté pour assurer une protection contre les changements brusques de température.

Utilisation des guides d’épaisseur

Une fois que vous avez choisi l’enduit le mieux adapté aux caractéristiques climatiques de la zone dans laquelle se trouve le bâtiment, procédez à la préparation du mur. Ce dernier doit subir un nettoyage en profondeur. Le travail ne se fait pas à main levée, car il est très important que la couche d’enduit ait une épaisseur uniforme sur toute la surface.

C’est pourquoi vous devez travailler dans de petites zones à la fois. Les murs doivent en effet être traversés verticalement, du sol au plafond, par des bandes d’enduit entre 10 et 15 centimètres de large, à une distance d’un mètre les unes des autres. Ils doivent être lisses et parfaitement d’aplomb car ils serviront de base sur laquelle reposer le bâton ou la règle en aluminium.

Pose de l’enduit, étape par étape

Une fois cette base préparée, les étapes de plâtrage du mur extérieur sont peu nombreuses et simples. N’oubliez pas que vous devez appliquer trois couches d’enduit sur le mur extérieur : la première comme base, la seconde pour donner de l’épaisseur, la troisième comme finition. Chaque couche doit être lissée à la truelle puis laissée se solidifier avant de passer à la suivante.

Le sens du travail est toujours du sol au plafond. Commencez par le sol et remontez jusqu’au plafond en appliquant une couche aussi épaisse que les bandes. Une chose importante à retenir lorsque vous apprenez à enduire le mur extérieur est que le mortier doit être pris avec une truelle et jetée d’un coup décisif contre le mur, la partie qui tombe au sol doit être ramassée et re-malaxée.

Une fois la zone terminée, effectuez le lissage en plaçant la mire en aluminium sur les deux bandes ou sur les bandes de bois de référence, et en la déplaçant de droite à gauche. Cela sert à niveler l’enduit, en déplaçant l’excédent vers les points où il manque.

Pour enduire le mur extérieur, un effet rustique décoratif est souvent utilisé pour la couche finale qui produit les décorations. Vous pouvez utiliser le pinceau, la spatule de décorateur ou la spatule dentée qui, animés de mouvements parallèles ou rotatifs, tracent d’agréables motifs décoratifs.

Les enduits peuvent également être appliqués à l’aide de pistolets airless. Il s’agit de systèmes de pulvérisation qui soumettent l’enduit à une forte pression. De cette façon, il est expulsé par l’embout du pistolet.

Enduit gratté : comment obtenir l’effet gratté ?

Une fois l’enduit monocouche appliqué et uniformisé à l’aide d’une truelle ou d’une taloche, il faudra éliminer l’excès et le rendre le plus uniforme possible. L’effet gratté doit être appliqué lorsque les deux premières couches ont durci et séché. Cela prend généralement au moins 28 jours.

Dans le cas de murs patinés, la surface à revêtir doit subir un nettoyage parfait. Il doit être exempt de fissures, de poussière ou de saleté. Tous les résidus doivent être éliminés au préalable. Si le mur est particulièrement poreux, et donc absorbant, il doit être préalablement travaillée avec des isolants. Si, à l’inverse, il est trop lisse, il faudra appliquer une base rugueuse.

Dans les deux cas, une fois travaillé pour en faire ressortir le bon grain, il faut le sécher. Vous pouvez désormais appliquer le matériau monocouche qui donnera à votre mur, qu’il soit intérieur ou extérieur, le fameux effet gratté. Les enduits grattés sont composées de liants acryliques particuliers à haut pouvoir hydrofuge, de sables de quartz et d’additifs chimiques qui facilitent le traitement et l’adhérence aux couches sous-jacentes.

C’est pourquoi l’enduit gratté convient particulièrement à la finition des murs extérieurs. L’opération pour obtenir l’effet gratté est très simple. Une fois qu’une couche uniforme de matériau a été étalée sur le mur, il faut la travailler avant qu’elle ne prenne. Il faut la travailler avec un grattoir spécial en effectuant des mouvements verticaux ou circulaires, selon l’effet recherché.

Il faut rappeler que les enduits grattés sont sensibles au gel et à l’humidité. Il est donc conseillé d’effectuer ce traitement à une température comprise entre 5 et 30°C. Une fois terminé, le mur doit être protégé pendant au moins 48 heures, pour que le matériau puisse sécher en profondeur. Pour un durcissement total de l’enduit taloché, il faut 7 à 8 jours.

Enduit gratté : combien ça coûte et quand le choisir ?

L’enduit à effet gratté est l’un des revêtements de finition les plus courants et les plus répandus pour les murs civils. Vous pouvez aimer ou non l’effet esthétique qui en résulte, mais savoir le reconnaître est une première étape pour évaluer s’il correspond réellement à vos goûts et s’il peut donner la touche supplémentaire que vous recherchez sur les murs de votre maison.

Vous n’avez plus qu’à décider si vous souhaitez demander un devis à votre peintre de confiance ou opter pour une solution de bricolage. Sur le marché il existe d’innombrables pâtes à gratter fabriquées par des marques réputées. Elles sont disponibles dans de nombreuses déclinaisons de couleurs et de prix. Les prix peuvent varier en moyenne de 50 € à 100 € pour un fût de 20 kg. Demandez dès maintenant un devis gratuit à un professionnel expérimenté de votre région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.