Comment isoler efficacement les combles de la maison ?

La déperdition énergétique, avec ses conséquences sur l’environnement et la hausse des factures, a de quoi inquiéter les ménages ainsi que les autorités publiques. L’isolation apparaît comme une solution efficace afin d’en limiter les dégâts. Notamment l’isolation des combles qui constituent la principale source de perte de l’énergie dans les habitations. Mais comment le faire efficacement ?

Isoler les combles pour éviter les déperditions énergétiques

Les combles représentent l’espace intérieur qu’on retrouve entre la toiture et le plafond supérieur d’une construction. On distingue notamment deux types de combles selon l’architecture du toit des bâtiments : les combles perdus et les combles aménageables. Dans un cas comme dans l’autre, ils sont les principaux points de sortie de l’énergie.

Isoler les combles est donc inévitable si on souhaite limiter au maximum les fuites thermiques et rendre sa maison moins énergivore. Les techniques utilisées diffèrent selon les types de combles, mais nécessitent toutes une expertise certaine pour obtenir les résultats escomptés.

Isoler les combles : comment s’y prendre efficacement ?

Isoler efficacement les combles d’une habitation demande de passer par certaines étapes et de prendre en compte un certain nombre de facteurs.

Le diagnostic thermique par un artisan RGE

Il est recommandé de le faire aussi bien pour vous assurer de l’efficacité des travaux que pour prétendre à une quelconque aide institutionnelle. Ce diagnostic permet, notamment si vous avez pour projet d’isoler toute votre habitation, de déterminer de manière précise toutes les portes de sortie de l’énergie. Cela favorise une intervention plus efficace et permet aussi de connaître la performance énergétique du logement.

Par ailleurs, il est important de faire réaliser le diagnostic et aussi les travaux par un artisan labellisé RGE. Cela représente d’ailleurs une condition pour pouvoir bénéficier du financement pour les travaux. Cela vous offre également la garantie de travaux de qualité.

Diagnostic thermique, isolation des combles

La vérification de la charpente et de la pente du toit

Comme annoncé plus haut, il existe différents types de combles. La vérification de la pente permettra de déterminer de quel type il s’agit afin d’utiliser la technique adéquate pour l’isolation. Certaines charpentes occupent entièrement les combles alors que d’autres non.

Dans le premier cas, certains travaux préalables seront nécessaires. L’examen de la charpente vise aussi à vérifier l’état du bois afin de savoir s’il est sain ou s’il a été attaqué par les insectes. Si c’est le cas, un traitement approprié sera nécessaire avant l’isolation.

Le respect des critères de performances thermiques et l’utilisation de matériaux de qualité

Les travaux d’isolation thermique répondent à des normes en matière de performance qu’il est important de respecter. Ainsi, on mesure la performance d’un matériau isolant par son coefficient thermique de résistance R. Ce dernier doit être au minimum de :

  • 7 m². K/W pour les planchers des combles perdus,
  • 6 m². K/W pour ceux des combles aménagés.

Vous pouvez vous assurer de ces performances en optant pour des isolants de qualité certifiés ACERMI, CSTBat… En dehors des isolants, tous les autres matériaux utilisés devront également être de qualité. Que retenir ? L’isolation des combles est l’une des étapes incontournables du processus d’isolation d’une habitation. Pour vous assurer de son efficacité, vous devez entre autres réaliser un diagnostic thermique, faire réaliser les travaux par un professionnel labellisé RGE, utiliser des matériaux de qualité… Vous pouvez lire aussi : quelle est la différence entre une assurance dommage ouvrage et une garantie décennale ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.