escalier en bois

Comment rénover un escalier en bois ?

Le bois possède de nombreuses propriétés, dont la plus fascinante est qu’il peut être facilement restauré afin de retrouver sa splendeur d’origine .Si vous possédez un escalier en bois, vous savez bien à quel point ce type de structure peut facilement se détériorer avec le temps, en raison d’une utilisation intense. Si vous avez peut-être remarqué un grincement ou une usure d’une partie de la peinture, il est temps d’intervenir. Mais, comment intervenir ? Découvrez quelques idées pratiques pour rénover des escaliers en bois en quelques étapes simples.

Escalier en bois : quand faut-il le rénover ?

Beaux et fonctionnels, les escaliers en bois confèrent une touche de fraîcheur à la maison ou à l’appartement. En même temps, les escaliers font parties des pièces les plus usitées de la maison. Avec le temps, des signes d’usure finissent inexorablement par apparaître. Toutefois, il n’est pas nécessaire de s’alarmer : les marches bruyantes, les trous et les rayures sont tout à fait réparables, et l’ensemble de l’escalier peut être restauré.

escalier en bois

En premier lieu, il est nécessaire de spécifier le type et l’objectif de la rénovation requise. Vous devrez vérifier l’état des marches et l’intégrité de l’ensemble de la structure. Vous devrez particulièrement faire attention aux signes d’usure et aux craquements. Si l’escalier présente des signes d’instabilité et d’éventuels dommages, il est préférable que vous optiez pour une rénovation en profondeur. Cette dernière devra être effectuée par une équipe constituée de charpentiers et de menuisiers expérimentés.

Les signes qui indiquent qu’il faut rénover un escalier en bois

Il n’y a pas de règles spécifiques sur le meilleur moment pour rénover des escaliers en bois. Tout dépend des dommages et, surtout, des facteurs qui déterminent l’usure, ainsi que de son emplacement. Un escalier en bois reliant le salon et la chambre nécessitera beaucoup plus de soins que d’autres moins fréquentés et donc moins utilisés.

L’utilisation constante des escaliers provoque la détérioration de certaines de leurs parties spécifiques. Lorsque vous montez et descendez des escaliers, sans vous en rendre compte, vous marchez beaucoup plus sur certaines zones. Cela peut sembler étrange, mais il suffit de regarder attentivement vos escaliers après un certain temps d’utilisation pour vous rendre compte que cette théorie est tout à fait correcte.
En général, l’usure des marches en bois se divise en deux types de dommages :

  • dommages esthétiques : rayures, détérioration de la peinture et du traitement du bois ;
  • dégradations structurelles : détérioration de la structure et du bois.

Pour le premier cas, une intervention est importante pour maintenir la beauté de l’escalier dans le temps. Lorsqu’il s’agit de dommages structurels, il est évidemment très important d’agir immédiatement pour éviter que la proportion de dommages ne rende la maison dangereuse.

#1 Décapage de l’ancienne peinture

Avant de commencer les travaux, il faut éliminer la couche protectrice placée précédemment, afin de faire place à la nouvelle. Pour cette raison, vous devez enlever l’ancienne couche de peinture de protection, dans un premier temps à l’aide d’une ponceuse orbitale équipée d’un système d’aspiration des poussières. Dans les coins, vous pouvez intervenir avec une ponceuse delta qui vous donne la possibilité de travailler là où l’orbitale ne peut pas agir. La poussière produite par cette opération doit être complètement éliminée à l’aide d’un aspirateur ou d’un chiffon proprement humidifié. Cela permettra de préparer la surface pour les opérations ultérieures.

Vous devez également enlever toute protection caoutchoutée qui pourrait se trouver à la surface de l’escalier, comme les revêtements en caoutchouc et les tapis. Retirez tous les résidus de colles et d’adhésifs, ainsi que le produit utilisé précédemment pour le nivellement de la surface. Les fragments de colle ou les couches épaisses de colle récalcitrants peuvent être enlevés avec une spatule fine et un pistolet à chaleur.

Du début à la fin des travaux de rénovation de votre escalier en bois, vous devrez porter des équipements de protection individuels, à savoir un masque et des gants de protection.

décaper escalier

#2 Réparation des marches de l’escalier en bois

Les éraflures ou les trous plus grands et profonds doivent être comblés avec un fragment de bois. Les stries mineures peuvent être comblées avec de la cire colorée. De fines cales en bois permettent de réduire le grincement des marches.

Comblez soigneusement les espaces vides. Les restes des cales en excès devront être coupés avec un stylet ou un ciseau. Vous pouvez les poncer, et si nécessaire, les égaliser avec du mastic à bois. Une marche qui fait un bruit dérangeant peut être stabilisée avec des vis.
Si une ou plusieurs marches sont dans un état rendant l’utilisation des escaliers dangereuse, vous devrez les remplacer. S’il s’agit d’un escalier moderne en acier et en bois, il suffit de déconnecter la marche endommagée et de la remplacer par une nouvelle de la même taille pour redonner à l’escalier sa beauté et sa sécurité d’origine.

#3 Élimination des bosses

Pour résoudre les dommages causés par les bosses, utilisez un mastic spécial pour le bois. Chez Leroy Merlin, vous pouvez les trouver dans différentes couleurs qui s’adaptent aux styles de bois les plus variés. Une fois la pâte sèche, utilisez un papier abrasif très fin pour égaliser la surface et, ainsi, obtenir un résultat homogène.

#4 Élimination des rayures

Les rayures sont fréquentes. Certaines solutions peuvent aider à masquer les rayures plus profondes. Utilisez un papier de verre moyen pour enlever les rayures et rendre la surface plus lisse. Appliquez une couche de vernis et laissez sécher. Pour l’entretien de la rampe, utilisez de la cire transparente pour garder la surface brillante et propre. Comme autre alternative à la protection de votre escalier en bois, de nombreux revêtements et tapis peuvent aider à protéger les escaliers en bois. Ces revêtements aideront à protéger non seulement le bois des égratignures, mais rendront également l’escalier plus sûr et moins glissant.

#5 Réparation des bordures

Les escaliers en bois les plus classiques ont des bords travaillés dans des formes arrondies. Tout comme l’escalier en bois a besoin d’entretien, cet élément a également besoin d’entretien. Si les bords sont trop vieux ou usés, poncez la surface avec un papier de verre plus fin puis appliquez de la cire transparente. Gardez la surface propre et bien entretenue afin que chaque marche reste belle.

#6 Réduction des bruits

Le bois est un matériau qui se dilate et se contracte en fonction de l’utilisation et de l’humidité ambiante. Il est normal d’entendre des craquements en montant ou en descendant un escalier en bois. Les marches de l’escalier peuvent également grincer à cause du manque de plusieurs pièces, ou parce qu’elles ont été endommagées avec le temps.

Cela se produit surtout sous les marches. Les escaliers peuvent être facilement réparés si vous avez accès au bas. Si le problème n’est pas très grave, il est mieux de miser sur l’application de matériaux pour tapisser les escaliers. Les matériaux caoutchoutés, ou stratifiés qui imitent la couleur du bois, sont faciles à appliquer et aident à isoler le bruit.

Dans la mesure du possible, assurez-vous que les liaisons des marches et de la structure sont en bon état. Si elles sont desserrées, elles doivent être resserrées. S’il manque des pièces, elles doivent être remplacées dans les plus brefs délais.

#7 Sécurisation de l’escalier

Des marches fonctionnelles et en bon état sont une condition préalable à la sécurité d’un escalier en bois. Mais il y a plus. Si vous rénovez votre ancienne maison et que vous devez décider de conserver ou non l’escalier en bois d’origine, assurez-vous qu’il possède les caractéristiques suivantes :

  • marches d’au moins 30-31 cm de profondeur pour permettre un maintien sûr du pied;
  • hauteur des marches entre 15 et 17 cm maximum.

Il sera également important de vérifier l’inclinaison de l’escalier : plus l’inclinaison de l’escalier est raide, moins l’escalier sera pratique et sûre.

travail de sécurition des marches d'un escalier

#8 Ponçage des escaliers en bois

C’est la phase de préparation de la surface avant la peinture ou le vernissage. Pour de meilleurs résultats, vous devrez utiliser du papier de verre d’une granulométrie de 100 ou 120. Les rayures laissées par le ciseau ou la spatule devront subir un ponçage manuel. Une grande patience est nécessaire pour mener à bien cette procédure. Avant de commencer la peinture, il est nécessaire que la surface extérieure des escaliers soit complètement lisse. Dépoussiérez les surfaces à l’aide d’un chiffon et d’un aspirateur avant de passer à l’étape de la peinture.

#9 Lubrification de l’escalier en bois

Pour un résultat impeccable, vous devrez appliquer deux couches d’huile sur les surfaces en bois de l’escalier. L’huile devra s’infiltrer intégralement dans le bois. Elle ne doit pas stagner à la surface du bois. L’excédent d’huile devra être essuyé avec un chiffon sec. Cette précaution permettra d’éviter la formation de taches. Pour accroître la résistance aux rayures des surfaces huilées, vous devrez pulvériser une couche de cire une fois la surface complètement sèche.

#10 Peinture

Avant l’application du vernis ou de la peinture, le ponçage de la surface doit être terminé. Le ponçage devra se faire dans le sens du grain du bois. Servez-vous ensuite d’une brosse ou d’un chiffon sec pour retirez toute la poussière issue du processus de ponçage. Il est primordial que les marches et la balustrade d’escalier soient dépourvues de poussière. Dans le cas contraire, le vernis pourrait avoir une apparence rugueuse et terne.

Par la suite, vous devez étaler trois couches d’un vernis transparent type parquet sur le bois. Les peintures vitrifiantes sont un bon choix. Une fois appliquées, elles forment une couche très résistante aux rayures. Si vous vous rendez compte durant les travaux que certaines marches ne tiennent pas en place, vous devrez les consolider. Vous pouvez insérer des cales qui permettront de maintenir en place la marche détachée. Pour un meilleur résultat, vous pouvez vous servir d’un cordon de pâte adhésive acrylique.

Au cas où vous souhaitez opter pour une couleur différente de la couleur actuelle, vous devrez acheter un vernis satiné ayant la teinte que vous souhaitez. Ce type de vernis est disponible chez Leroy Merlin.

#11 Décoration de l’escalier

Utiliser du papier peint est l’une des façons les plus originales de décorer un vieil escalier en bois. Pour ce faire, les rouleaux de papier peints sont découpés en bandes. Cette découpe peut se faire l’aide d’une paire de ciseaux ou d’un stylet après un marquage à la règle.
Pour une meilleure fixation à la surface, certains papiers peints nécessitent du ruban adhésif double face. Il vous suffit de vérifier que l’image imprimée se marie à l’environnement autour des escaliers. Une spatule en plastique vous permettra de mieux fixer le papier peint. Au moment de la fixation, cet outil vous facilitera grandement la tâche.

rénover un escalier en bois

Quelle peinture pour rénover son escalier en bois ?

Selon le type de bois et sa qualité, vous devrez choisir de la peinture ou du vernis pour recouvrir les surfaces en bois de votre escalier en bois. Le vernis soulignera la beauté du matériau naturel, mais seulement si le bois utilisé dans la fabrication des escaliers est de haute qualité et sans défauts. Les clients pensent souvent que la principale caractéristique d’un escalier est sa résistance et sa durabilité, mais ce n’est pas vrai.

Parfois, un escalier non peint peut avoir des défauts visuels. Il est donc logique de les cacher sous une couche de peinture. Si vous voulez souligner le mérite du bois, ce point doit être convenu au préalable avec l’artisan, et alors l’escalier, recouvert de vernis, deviendra une décoration de la maison.

La gamme de peintures et vernis est désormais vaste et il est difficile de choisir le matériau idéal pour votre escalier en bois. Toutefois, vous pouvez suivre ces principes. Si l’escalier est verni, il vaut mieux choisir une finition semi-mate ou mate. Le vernis brillant perdra rapidement de son éclat dans les endroits avec des charges plus élevées. De même, les escaliers eux-mêmes finiront par perdre leur éclat.
Si vous envisagez de changer la teinte du bois avec des lasures avant d’utiliser du vernis transparent, il ne faut pas oublier que certaines d’entre elles peuvent visiblement assombrir la couleur naturelle du bois. Il est donc préférable d’enduire une petite zone de lasure avant de prendre une décision.

Si vous décidez de peindre les escaliers avec de la peinture, la peinture à base d’huile naturelle est considérée comme la meilleure qualité, bien que les peintures à base d’huile synthétique soient tout à fait appropriées pour les escaliers intérieurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.