Fleurir son jardin lorsqu’on n’a pas la main verte

Combien d’entre nous ne rêvent pas d’un jardin fleuri où les chatoyantes couleurs et les délicats parfums se mêlent allègrement pour nous enivrer de bonheur ? Nous partageons tous ce rêve, mais comment y arriver quand on n’a pas les mains vertes ? Dans les lignes qui suivent, nous allons partager avec vous un ensemble d’astuces pour agrémenter et fleurir son jardin sans être un expert en la matière. Si vous êtes plutôt intéressés par les potagers, lisez ceci.

Privilégier les espèces faciles à cultiver

La meilleure façon d’y arriver consiste à sélectionner des espèces rustiques et nécessitant très peu de soins. Des espèces pérennes comme les bougainvilliers et les camélias sont recommandées dans un premier temps. Il faudrait absolument éviter des plantes comme les orchidées qui requièrent des soins très minutieux. On optera plutôt pour des espèces indigènes à sa zone de résidence. Ce genre de plantes a l’avantage d’être très adapté aux conditions climatiques et parasitaires. Les arbustes à fleurs comme les hibiscus seront parfaits pour un novice. On peut aussi essayer les roseaux à fleurs qui ont aussi la réputation d’être très résilients.

Tulipes rouges

Cultiver en pots pour fleurir son jardin

En plantant dans des pots au lieu de planter en plein sol, on minimise grandement les risques d’échec. On peut freiner non seulement la prolifération des parasites, mais aussi avoir un meilleur contrôle sur la fertilité. Le sol est un véritable bouillon de culture où se côtoient un nombre impressionnants d’organismes. Parmi eux, se trouvent des quantités appréciables de nuisibles qui peuvent facilement faire foirer le projet. Les pots au contraire sont un environnement contrôlé où on décide de ce qu’on va y introduire.

Cultiver sur des substrats manufacturés

Le sol, comme dit précédemment, n’est pas l’ami du novice, en raison des nombreux problèmes qu’il peut poser. Le mieux serait d’acheter un substrat dans votre magasin de bricolage préféré. On peut acheter du terreau ou du compost. On peut aussi opter pour des substrats inertes comme la fibre de coco, la pouzzolane ou les billes d’argiles. Cette catégorie de support est notamment dédiée à la culture hydroponique, qui présente l’avantage de réduire la pression des parasites et des maladies.

Acheter des plants

Le pépiniériste du coin reste sans nul doute le meilleur allié pour fleurir son jardin aisément. Faire pousser des graines, n’est en effet pas à la portée du premier venu. Une mauvaise conduite de la pépinière aura comme conséquence des plantes chétives qui risquent de ne point fleurir. Celles-ci peuvent être aussi affectées par des maladies qui risquent de compromettre le projet. Le pépiniériste fournira des plantes déjà enracinées dans des pots ou des plants en sachets qu’il suffira de transférer dans des pots plus grands. Ce choix grèvera peut-être le budget, mais il constitue la meilleure voie de réussite.

Quelques jolies dahlias

Faire appel à un professionnel

Recourir aux services d’un professionnel constitue une très bonne option pour ceux qui n’ont pas les mains vertes. Ce choix est certes efficient, mais il n’est pas à la portée de toutes les bourses. Pour ceux qui en ont les moyens, ce choix permettra d’avoir un jardin à faire pâlir tous les envieux. On n’aura plus à se contenter de quelques espèces faciles à cultiver. On pourra choisir les espèces les plus belles et les possibilités seront presqu’infinies, pourvu que la poche suive. L’option la moins coûteuse consistera à faire appel à une entreprise de paysagisme ou d’entretien d’espaces verts. Les plus nantis pourront toutefois embaucher un jardinier personnel.

Faire fleurir son jardin n’est pas hors de la portée de ceux qui n’ont pas la main verte. En optant pour des espèces rustiques et en cultivant en pots sur des substrats manufacturés, il est possible d’aider son jardin à se parer des couleurs du printemps. Ceux qui en ont les moyens peuvent aussi se payer les services d’un professionnel.

Leave a Reply