taupinière

Comment lutter contre les nuisibles à la maison et dans le jardin ?

Qu’ils piquent, rampent ou ravagent, les nuisibles à la maison et dans le jardin ont proliféré ces dernières années. Ce phénomène est lié au réchauffement climatique et à la restauration des espaces verts où les moustiques, les tiques et les rats ont trouvé un refuge confortable. Mais pour se nourrir, ils n’hésitent pas à envahir les habitations. D’après les statistiques fournies par les professionnels de la chambre syndicale de désinfection, désinsectisation et dératisation (CS3D), on a enregistré 2,7 millions d’interventions de lutte contre les nuisibles en France en 2013, et ce chiffre atteint les 4,2 millions en 2015, soit une hausse de 75 % pour éradiquer les insectes et de 41 % pour dératiser. Mais comment venir à bout des nuisibles domestiques ? 

Identifier les espèces de nuisibles de la maison et du jardin 

Uniquement en France, l’on compte 36 espèces d’insectes et 10 rongeurs dans la liste des nuisibles à éradiquer, avec les punaises de lit qui sont de plus en plus présentes dans les maisons, les chambres d’hôtes, les crèches et les maisons de retraite. Il y a aussi les rats qui ont investi les poubelles des espaces verts. Parmi les effets secondaires d’une telle prolifération de nuisibles dans les maisons et les jardins, il y a les infections cutanées, les germes et les virus transmissibles à l’homme. Pour vous aider à mieux choisir votre action anti-nuisible, voici un rappel des différentes espèces de nuisibles qui se sont adaptées aux conditions de vie domestique. 

Les insectes volants 

À la fois présents à l’intérieur qu’à l’extérieur, les insectes volants regroupent les mouches, les moustiques, les guêpes et les frelons qui se sont mis à infester les lieux d’habitation. Et le problème sera plus difficile à régler si vous avez un espace vert avec étang où ils peuvent pondre leurs œufs. 

Les nuisibles rampants 

Parmi les rampants, les fourmis détiennent le record d’invasion, car il leur suffit de détecter la piste d’une proie ou de déchets sucrés pour qu’ils s’y tiennent. Il y a aussi les cafards responsables des dégâts dans les cloisons et les stocks de papiers, les araignées qui tissent leur toile dans n’importe quel recoin de la maison, les punaises de lit qui voyagent confortablement dans les matelas et les vieux meubles récupérés en brocantes, ou encore les cloportes qui investissent les zones humides avec des produits en décomposition. 

fourmi

Les rongeurs nuisibles 

La famille de rongeurs nuisibles regroupe les souris, les rats de ville et de champs, les mulots, les lérots et les taupes. Parce qu’ils ont développé une capacité phénoménale à creuser et à se faufiler partout, les rongeurs sont de plus en plus présents dans les greniers, les caves et les sols des jardins. 

Les oiseaux 

Lorsqu’ils se mettent à saccager le potager et les arbres fruitiers, ou créer des nids de fortune près d’une antenne satellite ou d’une fenêtre, les oiseaux sont considérés comme des nuisibles. 

Lutte contre les nuisibles : une opération réglementée 

La lutte contre la propagation des nuisibles fait l’objet d’une législation française. Ainsi, le Code de l’environnement article R-427-6 stipule que toute espèce est qualifiée de nuisible si elle vient nuire à la santé publique et si elle perturbe le bon déroulement de certaines activités humaines tel que l’agriculture. Pour des raisons d’hygiène, la Loi sur les nuisibles concerne autant les propriétaires, les locataires et les gérants d’immeubles qui se doivent de faire une déclaration d’invasion et d’adapter un traitement approprié. Même si les conditions varient d’un département ou d’une commune à une autre, il est important de faire appel à une entreprise professionnelle de désinsectisation ou de dératisation pour éradiquer le fléau. Quoi qu’il en soit, la législation mise sur la prévention en évitant l’accumulation de déchets ménagers, la vigilance et le signalement de la présence de nuisibles par les locataires et les propriétaires. Particulièrement pour les termites, leur présence va fragiliser la structure des bâtiments, car ils s’attaquent à la charpente, aux poutres et aux planchers. Ainsi, si la contamination est confirmée, leur présence est obligatoirement déclarée afin de lancer un processus d’état parasitaire, de traitements d’éradication ou d’incinération des bois contaminés. 

Les différentes approches anti-nuisibles 

Pour venir à bout des insectes, des rampants ou des rongeurs qui investissent vos lieux de vie, les procédés varient d’une région à une autre. Quoi qu’il en soit, vous avez le choix entre des méthodes douces comme les plantes anti-nuisibles pour le jardin et la maison et les préparations maison, ou une approche plus radicale avec un produit anti-nuisible pour les rongeurs, insectes, taupes ou oiseaux. 

Les plantes anti-nuisibles 

Depuis la nuit des temps, les plantes ont aidé à lutter contre la prolifération des insectes nuisibles, que ce soit pour la maison ou le jardin. Le retour à ces pratiques traditionnelles et ancestrales vous permettra de vous protéger des nuisibles, et ce, tout en préservant l’environnement, car vous évitez les préparations chimiques. Parmi les variétés faciles à planter en massif, en bordure ou en pot, la tanaisie commune à fleurs jaunes repousse les fourmis, les mouches et les puces. Il y a aussi la menthe Pouliot dont l’odeur n’est pas très appréciée par les limaces, les mites, les fourmis, les puces et les rongeurs (rats et souris). Vous pouvez également planter de la mélisse, cette plante vivace à l’odeur citronnée que les mouches et les fourmis détestent. Pour ce qui est de l’absinthe aux feuilles argentées, elle est redoutée par les pucerons, les moucherons et les mites, tandis que le ricin fait fuir les rongeurs et les taupes. Et si vous vivez dans une région à fort risque d’invasion de guêpes, plantez de la lavande tout autour pour les dissuader de faire un nid sous le toit. 

tanaisie

Les préparations maison pour venir à bout des insectes 

Pour les adeptes de produits faits maison, il est tout à fait possible de faire des répulsifs à base d’ingrédients naturels. Pour éliminer les mouches, optez pour un spray fait avec de l’eau tiède, de menthe poivrée, de lavande et d’hamamélis. À défaut de plante, vous pouvez très bien vous servir de quelques gouttes d’huiles essentielles. Sachez aussi que quelques clous de girofle plantés dans un demi-oignon suffisent pour faire fuir les mouches. Et si vous avez remarqué une fourmilière dans le jardin, inondez-la avec un mélange d’eau bouillante et de liquide vaisselle ou de marc de café, de sucre blanc et de bicarbonate de soude. 

Les pièges et les grilles

Le marché des produits anti-nuisibles propose une large gamme de pièges qui vont attraper les insectes et les rongeurs en les coinçant et en les tuant. Ainsi, vous avez les hôtels à insectes à la fois décoratifs et efficaces, ou encore le piège à souris qui consistent en une cage métallique qui va rester ouverte pour faire entrer le rongeur avant de se refermer derrière son passage au moment où il va grignoter l’aliment utilisé comme appât. Il y a aussi les grilles métalliques anti-rongeur qui se placent sur les gaines de ventilation, devant les soupiraux, sur les bacs de compost et les extrémités de canalisations et bouches d’égout pour éviter que les souris, les rats et les mulots ne s’y faufilent. Dans des versions plus modernes, les pièges à rongeurs sont des boitiers en plastique qui vont libérer une décharge électrique afin de tuer l’animal qui s’y est aventuré. 

Les ultrasons 

Vous ne voulez pas avoir la mort des nuisibles sur la conscience ? Les appareils à ultrasons sont une alternative intéressante. Il s’agit d’installations qui vont émettre des sons à une fréquence supérieure à 20 000 Hz non perceptible par l’oreille humaine, mais qui n’est pas supportée par les nuisibles qui vont s’en éloigner le plus possible. Sur certains modèles, les effets des ultrasons sont décuplés par les infrasons qui génèrent des vibrations au niveau du sol et de l’air, de sorte à faire partir les rongeurs, les lapins, les cafards, les moustiques, les mouches, les guêpes, etc. 

Les installations anti-oiseaux 

Que vous ayez un problème d’invasion de corbeaux ou de pigeons, ils sont souvent source de nuisance sonore, tandis qu’il est difficile de les faire partir une fois qu’ils se sont mis à leur aise. Pour y remédier, il existe une large panoplie de gadgets efficaces pour les éloigner, que ce soit les pics anti-oiseaux qui s’installent sur les corniches, les bords de fenêtres et les toits, les rubans répulsifs à installer sur les arbres, les assiettes en aluminium et les CD dont les reflets vont servir à dissuader les pigeons, les corbeaux et les merles. Sur les arbres fruitiers, les filets sont plus efficaces pour protéger les fruits. 

Les produits chimiques 

Vous recherchez une méthode radicale pour venir à bout des nuisibles ? Les bombes insecticides à base de Perméthrine sont efficaces contre plusieurs familles d’insectes rampants, volants, en éliminant même les œufs et les larves. Pour les rongeurs, la mort-aux-rats a laissé place aux produits rodenticides moins toxiques à effets hémorragiques. 

Même si vous avez réussi à éliminer les nuisibles, ils risquent toujours de revenir si vous ne faites pas attention. Parmi les bons gestes à adopter au quotidien, faites les réparations nécessaires s’il y a des fissures ou des tuiles cassées au niveau du toit, nettoyez régulièrement le grenier. Dans la cuisine, utilisez des boites hermétiques pour ranger la farine, le riz et les graines susceptibles de développer des mites alimentaires. Dans les pièces d’eau, vérifiez l’étanchéité des tuyaux d’évacuation et des joints. Mais surtout, inspectez régulièrement les matelas et les textiles dans les chambres avant de les nettoyer et les repasser. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.