Ophiopogon-planiscapus-Nigrescens

Ophiopogon noir : on vous en dit plus

L’ophiopogon noir est une plante vivace rhizomateuse et persistante. Il forme des touffes de feuilles coriaces, avec des grappes de petites fleurs blanches ou mauves. Son apparence ressemble à celle des graminées et pendant de nombreuses années, il a été considéré comme un parent des lis. Cependant, il n’a rien à voir avec la famille des graminées ou la famille des lys, et est actuellement classé par les botanistes dans la famille des asperges. Résistant au froid, l’ophiopogon noir est facile à cultiver. Plante à croissance lente, les feuilles sombres de l’ophiopogon noir sont décorées de petites baies bleues en automne. C’est une plante de grand effet ornemental qui est excellente pour les jardins ombragés et semi-ombragés. L’ophiopogon noir est également idéal pour couvrir de grandes surfaces peu ensoleillées au pied des grands arbres.

Ophiopogon noir : Description

De son nom scientifique Ophiopogon planiscapus nigrescens, l’ophiopogon noir est une plante herbacée vivace appartenant à la famille des Asparagacées. Cette plante appartient ainsi à la même famille botanique que les asperges et le muguet. Son nom vient du grec et signifie « barbe de serpent noir ». O. planiscapus est originaire de Corée et du Japon, où il pousse sur des pentes ouvertes et boisées. Il n’a pas de problèmes d’insectes et de maladies. Il forme des buissons bas de quatre à dix pouces de haut et huit à douze pouces de large, avec un aspect arrondi et ouvert. C’est une plante très résistante avec une croissance très lente. Elle peut couvrir de petites surfaces avec le temps.

petites baies de l'ophiopogon noir

Ses racines ont des zones épaissies et charnues. Ses feuilles sont étroites et allongées. Persistantes, elles ont une surface lisse et brillante à l’aspect de cuir. Elles poussent ensemble en touffes qui s’inclinent vers le sol. La variété Nigrescens a des feuilles violet foncé ou noires. Ses feuilles très fines lui donnent un aspect délicat. Ses feuilles en forme de lanière ont 30-50 cm de long et 4-6 mm de large.

Esthétique

C’est une herbe de couleur pourpre foncé qui attire immédiatement l’attention en raison de son contraste élevé. C’est l’une des plus belles pousses herbeuses basses du monde. Il est particulièrement adapté à la plantation de structure. En liaison avec des pierres, l’ophiopogon noir confère aux bordures un aspect particulièrement attrayant. Ses feuilles sont d’abord d’un vert magnifique, puis elles virent au noir.

Floraison

Il fleurit en été de juin à août. Les fleurs sont petites de couleur blanche avec des tons lilas, rose et violet clair. Elles poussent ensemble dans des inflorescences verticales qui se développent entre les feuilles. Elles ont 6-7 mm de long et sont en forme de cloche. Les abeilles et les papillons sont attirés par ces fleurs comme par magie. Les fleurs fécondées donnent naissance à de petits fruits noirs sphériques et brillants en automne. Ils ont la taille d’un pois. Ces fruits sont ronds et charnus avec un diamètre de 3 à 5 mm.

Culture

On peut cultiver l’ophiopogon noir au soleil ou à mi-ombre. Il supporte même les situations d’ombre légère. Il convient aux pots ou à la culture en plein sol. L’ophiopogon noir est parfait pour créer de petites bordures sur les côtés des routes et des chemins. Il forme des touffes avec des plantes aux feuilles de couleurs claires, grises, argentées ou bleutées, créant de beaux contrastes de couleurs. Sa croissance lente et sa petite taille en font une plante idéale pour les petits jardins. C’est une excellente plante couvre-sol, adaptée pour couvrir de petites surfaces du jardin.

Sols

L’ophiopogon noir préfère un sol riche en nutriments et en humus, légèrement acide avec un excellent drainage. Il requiert des arrosages réguliers surtout au printemps et en été. Il peut tolérer de courtes périodes de sécheresse mais préfère les substrats légèrement humides surtout dans les climats chauds. Dans les climats avec des températures très élevées, il est préférable de le cultiver sous une ombre partielle.

Températures

La plante reste belle toute l’année, du printemps à l’hiver. Les plantes d’Ophiopogon Planiscapus Nigrescens résistent au gel. Elles peuvent supporter des températures allant jusqu’à moins quinze degrés. C’est une plante nécessitant peu d’entretien, mais il est conseillé d’enlever les feuilles sèches et abîmées au printemps pour maintenir l’aspect sain de la plante.

Reproduction

L’ophiopogon noir se reproduit par graines au printemps. On peut aussi le reproduire par division du buisson. Au printemps, retirez quelques plantes du sol et divisez soigneusement chaque plante en deux ou trois portions. Chaque portion doit avoir des feuilles et des racines. Placez les portions dans des pots individuels ou directement sur le sol du jardin pour qu’elles prennent racine. Il est conseillé de semer les plantes en triangles afin qu’elles recouvrent facilement le sol. Il est très important de garder les plantes légèrement humides pendant les premières semaines, afin qu’elles s’établissent correctement. La densité de plantation doit être élevée pour compenser la croissance plutôt lente.

Plantation

Choisissez toujours des plantes saines et vigoureuses. Plantez après les pluies d’automne. Avant de planter, assurez-vous que la motte soit saturée et retirez le sac ou le pot de la jardinière en perturbant le moins possible les racines. Coupez les racines cassées et plantez au même niveau que dans le pot. Creusez un trou faisant deux fois le diamètre de la motte. Fermez et arrosez une fois planté. Assurez-vous que les plantes sont bien arrosées jusqu’à ce qu’elles soient établies si vous plantez dans une période plus sèche. Plantez avec un engrais général à libération lente, puis appliquez chaque printemps un engrais à base organique à raison d’une poignée par mètre carré au début de la nouvelle croissance.

Entretien

C’est une plante très résistante avec peu d’entretien. Elle n’a généralement pas de problèmes sérieux avec les maladies ou les insectes nuisibles. Vous avez besoin d’un substrat bien drainé pour éviter la pourriture. Les limaces et les escargots sont attirés par ses feuilles. Ils endommagent particulièrement ses jeunes feuilles. En hiver, vous devez couvrir cette variété d’herbe ornementale de feuilles afin que la barbe du serpent ne soit pas endommagée par le gel.

Appliquez un paillis organique chaque année pour aider à supprimer les mauvaises herbes et à conserver l’humidité. Nourrissez chaque année au printemps avec un engrais équilibré à raison d’une poignée par mètre carré au printemps au début de la nouvelle croissance. L’ophiopogon a besoin de peu d’entretien continu. Les tiges des fleurs fanées peuvent être coupées après la floraison pour que les plantes restent propres. La division des plantes est facile avec une fourche de jardin. Il suffit de soulever les plantes et de les séparer.

Ophiopogon-planiscapus-Nigrescens

Utilisations

La couleur relativement foncée des feuilles contraste bien avec les autres couleurs légèrement plus claires des autres plantes de bordure. En raison de sa hauteur maximale de 10-20 cm, l’ophiopogon noir peut également être utilisé comme couvre-sol ou comme sous-plantation. Ophiopogon planiscapus s’intègre dans des concepts de jardin très différents. Par exemple, cette variété d’herbe ornementale peut être utilisée comme bordure basse et étroite dans un jardin moderne. La barbe de serpent noir est également impressionnante dans les bacs à plantes, que ce soit dans votre jardin champêtre, sur votre terrasse ou sur votre balcon.

Ophiopogon planiscapus peut également être merveilleusement combiné avec d’autres graminées ornementales basses et fournir un accent de couleur supplémentaire dans le jardin. La barbe de serpent noir convient parfaitement comme bordure ou comme plantation de groupe. C’est pourquoi cette variété de graminées ornementales se marie bien avec des styles de jardins très différents.

La plante peut être utilisée pour créer des compositions colorées. Elle donne plus de couleur aux parterres de fleurs et aux rocailles. C’est une bonne décoration pour les balcons modernes, les terrasses et les éléments de petite architecture. Il convient aux jardins urbains et modernistes.
L’ophiopogon noir fonctionne bien comme plante vivace à faible couverture végétale. Il est joli lorsqu’il est planté en groupes dans des parterres de fleurs et sous les couronnes d’arbres et d’arbustes. Dans les jardins anglais, l’ophiopogon noir est souvent utilisé pour créer des bordures naturelles. Il semble également intéressant dans les jardins japonais minimalistes, en pierre ou en gravier. Il y crée des taches sombres expressives.

Comment faire pousser un ophiopogon noir en pleine terre ?

L’ophiopogon noir est une plante très résistante : une fois libérée, elle deviendra pratiquement autonome et se développera lentement, mais inexorablement. Pour obtenir un enracinement rapide, il est important d’éliminer les mauvaises herbes entre une plante et une autre. Le sol doit toujours être maintenu légèrement humide, surtout s’il fait très chaud l’après-midi.

Le feuillage peut être endommagé à la fois par le soleil et par le gel avec pour conséquence un dessèchement généralisé. Ceux-ci conduisent rarement à la mort de la plante, mais l’élimination des parties endommagées aidera à stimuler le renouvellement.
En montagne, pour éviter un épuisement excessif des parties aériennes, il est conseillé de recouvrir la plante avec un tissu spécial durant l’hiver. En novembre, il est bon de répartir une bonne quantité de fumier au sol. Au printemps, il faudra épandre un produit granulaire équilibré, en l’incorporant au sol avec un léger binage.

Le substrat idéal pour cette variété de plantes est composé de tourbe, de sable, de matière organique et de terre. De cette façon, il est possible de tirer le meilleur parti des vivaces appartenant à ce genre.

Comment faire pousser un ophiopogon noir en pot ?

Vous devrez remplir les pots avec un sol riche en matière organique. Ce dernier doit être capable de rester frais longtemps, mais il devra avoir un bon drainage. Vous devrez irriguer fréquemment. Pendant les mois froids, vous devrez réduire l’apport d’eau au minimum. Le rempotage et la division sont effectués tous les 3 ans. En hiver, si les températures descendent en dessous de -5°C, il est préférable de placer le pot dans un endroit abrité. L’idéal est de l’approcher d’un mur sud.

Ophiopogon noir

Conseils pour cultiver l’ophiopogon noir

L’ophiopogon noir préfère les endroits ombragés ou presque semi-ombragés, car il craint la lumière directe du soleil qui pourrait endommager ses feuilles. Il s’adapte à tout type de sol, pourvu qu’il soit bien drainé. Il tolère de courtes périodes de sécheresse, mais un mouillage estival constant et périodique peut améliorer son apparence générale.

L’ophiopogon noir n’aime pas la salinité des vents marins dans les zones côtières. Dans de telles situations, il est conseillé de le planter dans une position abritée. Il supporte des températures hivernales minimales de divers degrés en dessous de zéro et se prête donc à la culture dans des régions caractérisées par un froid intense et prolongé.

Au printemps, à la reprise végétative, il est conseillé d’enlever les tiges florales séchées et toutes les parties abîmées, anciennes ou encombrées. Il peut être cultivé avec succès sur les terrasses et balcons dans des pots et conteneurs de taille moyenne.

En pleine terre dans le jardin, il peut recouvrir le pied des arbres à feuillage persistant, ou habiller des massifs entiers de fleurs ombragés. En disposant successivement plusieurs spécimens, seuls ou avec d’autres essences au feuillage chromatiquement complémentaire, vous pouvez créer des bordures basses assez originales.

Ophiopogon noir : quelles sont ses exigences ?

L’ophiopogon noir aime les endroits lumineux et bien éclairés, mais à l’abri de la lumière directe du soleil. Une grande quantité de lumière diffusée est bénéfique pour l’intensité de la couleur des feuilles, tandis que l’excès de rayons directs peut brûler les parties aériennes. Cette plante vivace préfère les substrats moyennement fertiles, humifères, moyennement humides avec un pH oscillant entre neutre et légèrement acide.

L’ophiopogon noir n’aime pas les substrats humides et lourds avec une tendance à la croûte sur la couche supérieure. Lorsqu’il est cultivé dans des conteneurs, il doit être déplacé dans une pièce lumineuse et fraîche avant la saison des gelées. En période de sécheresse, il faut l’arroser. Soyez prudent, afin de ne pas faire tremper les feuilles. Le traitement s’effectue le matin ou le soir.

Vous pouvez le fertiliser sporadiquement (1 à 2 fois par saison). Les engrais organiques ou minéraux avec une quantité accrue de potassium sont optimaux. Les vieilles feuilles séchées ne doivent être coupées qu’au printemps (en hiver, elles offrent une protection supplémentaire contre le gel). La plante peut être multipliée en divisant les rhizomes au début du printemps ou à la fin de l’été.

Nom communOphiopogon noir
Nom scientifiqueOphiopogon planiscapus Nigrescens
OrigineJapon
Hauteur20 cm
Largeur30 cm
Période de floraisonété, automne
Couleurs des fleursblanc-lilas
Type de feuillagepersistant
Couleur des feuillesnoir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.