piège à renard

Piège à renard, tout savoir pour se débarrasser de l’animal

Si vous avez une maison de campagne, vous avez sûrement aperçu un certain nombre d’animaux sauvages dans les environs de votre propriété. Si plusieurs animaux sauvages ne représentent pas de danger, certains peuvent gravement nuire à votre tranquillité et à votre sécurité. Le renard est l’un de ces animaux. Il peut s’en prendre à vos biens, à vos animaux de compagnie et à votre progéniture. Il est donc vital que vous preniez les devants pour éviter des incidents avec cet animal nuisible. Le piège à renard constitue l’arme ultime pour se prémunir des désagréments causés par cet animal. Dans les lignes qui suivent, nous verrons comment les choisir et les utiliser.

Quelques mots sur le renard

Comme le dit l’adage, il faut connaître son ennemi pour mieux le combattre. Piéger le renard peut sembler excitant, mais si vous ne connaissez pas ces habitudes, le combat est vain.

se débarrasser des renards
Les renards peuvent vivre à côté de l’homme. On les trouve à la campagne, mais également dans toutes les grandes villes et zones urbaines.

Habitudes alimentaires

De nature principalement nocturne, le renard adaptera ses habitudes alimentaires en fonction du terrain. Il préfère chasser la nuit mais se nourrit le matin après l’aube pour mieux surprendre la faune locale.

Le renard se nourrit d’une variété d’aliments. Cela comprend les charognes, les rongeurs, les insectes, les fruits, les légumes, les animaux domestiques tels que les chats ou les chiens, le bétail et les oiseaux. Le renard a tendance à être solitaire et ne se trouve par pair que pendant la saison des amours.

Le renard, un discret prédateur

Les renards ne sont pas connus pour leur rapidité mais plutôt pour leur capacité à se déplacer sans être détectés. Avec une vision perçante et une audition puissante, ils sont capables de traquer les plus petites proies.

Les dommages causés à l’homme

Le renard devient un problème lorsque leur alimentation les mène à nos jardins, à notre bétail ou à nos animaux de compagnie. Mais parfois, les dommages qu’ils causent peuvent être difficiles à trouver. Le renard aime le faisan, la caille, le poulet et la dinde. Ils aiment aussi les œufs et peuvent causer d’énormes pertes financières à la fois à l’agriculteur professionnel et au jardinier du week-end.

Comment être sûr que vous avez affaire à un renard ?

Les renards sont des animaux préférentiellement nocturnes. Apercevoir un renard en pleine journée sur votre propriété n’est pas donnée. A l’approche de l’été, en particulier, les attaques de vermine et de prédateurs augmentent et nous devons non seulement nous inquiéter des attaques de renards mais aussi des blaireaux, des martres, des belettes ou de divers rapaces, sans oublier les chiens.

Cependant, les renards ne sont généralement pas très discrets et laissent des traces et des indices sans ambiguïté lors de leurs visites dans les poulaillers. Si un matin en entrant dans votre poulailler, vous trouvez des plumes coupées par la base et non arrachées, cela ne fait aucun doute : vous avez reçu la visite d’un renard. En réponse à leurs besoins, les renards tuent et mangent leurs victimes au même endroit ou dans les environs. Si le butin est copieux, ils peuvent en enterrer une partie et la conserver pour un autre jour.

Au contraire, si vous voyez votre poulailler subi une attaque et que le responsable laisse des traces telles que des têtes coupées ou partiellement mangées ou des poules mangées en partie, a priori il ne s’agit pas d’un renard, mais d’un autre prédateur.

Les types de pièges à renard

Plusieurs pièges ont été mis au point au fil du temps pour piéger les renards. Certains comme les pièges à mâchoires sont aujourd’hui interdits. Les autres types de pièges autorisés sont le piège capturant, le collet à renard et le piège tuant.

Le piège capturant

Plus recommandé, le piège capturant retient l’animal sans lui infliger un quelconque dommage. Le piège capturant se présente généralement sous la forme d’une cage qui se referme sur l’animal dès que celui-ci y entre. Son utilisation requiert l’utilisation d’un appât. Attiré par la nourriture, le renard entrera dans la cage et il sera capturé.

Une fois, l’animal capturé, il suffit de le relâcher loin de votre propriété. La peur infligée par ce piège est si forte que l’animal ne reviendra plus dans les environs de votre propriété.

piège à renard
Le piège capturant à l’avantage de préserver les animaux domestiques et les animaux sauvages non ciblés.

Le collet à renard

Ce piège d’une grande simplicité est aussi d’une efficacité redoutable. Le collet à renard s’installe soit à l’endroit où le renard a l’habitude de pénétrer dans votre propriété, soit à l’entrée de son terrier. Lorsque l’animal passe à l’endroit où est installé le piège, celui-ci l’attrape pas le cou et il est capturé.

En dépit de son efficacité, ce piège comporte des inconvénients. L’un de ces inconvénients est qu’il peut aussi capturer des animaux de compagnie tels que les chiens. Le second inconvénient est qu’il s’agit d’un piège étrangleur qui peut infliger d’immenses souffrances au renard, ce qui est mal vu par les associations de défense des animaux. Si vous décidez de l’installer, vous devrez le visiter très régulièrement.

Le piège tuant

Comme son nom l’indique, ce piège sert à tuer le renard. De ce fait son utilisation est soumise à un certain nombre de conditions. Vous devrez notamment disposer d’une autorisation municipale avant de l’installer. N’ayez recours à un piège tueur que si vous n’avez pas d’autres choix.

Ces pièges ont différentes formes, mais leur principe de fonctionnement est le même. Dès que l’animal s’approche, un mécanisme se déclenche afin de lui rompre le cou. Il a l’inconvénient d’infliger d’atroces douleurs aux animaux, mais ce n’est pas tout. Il peut aussi tuer vos animaux domestiques et la faune sauvage. Son utilisation est d’ailleurs proscrite dans de nombreux départements français. Avant de poser un piège tueur, prenez soin de vous renseigner auprès des autorités locales. Cette précaution vous évitera de nombreux ennuis.

Comment poser un piège à renard ?

Où placer le piège ?

La première chose que vous devez faire est de déterminer l’emplacement du piège. Le meilleur emplacement pour votre piège est quelque part à l’extérieur de l’entrée de la tanière du renard. Les tanières souterraines ont deux entrées ou plus sous la forme de trous fraîchement creusés dans la terre, généralement sur un terrain en pente.

Les tanières hors sol prennent généralement la forme de troncs d’arbres creux ou de tas de broussailles. Ils dégagent tous une forte odeur qui ressemble à l’ammoniac. La végétation environnante est épaisse. Une source d’eau comme un ruisseau ou un lac est à proximité. Si vous pouvez localiser une carcasse d’animal à l’extérieur d’une tanière, placez votre piège juste à côté.

Pourquoi et comment camoufler votre piège à renard ?

Il est important de cacher votre piège pour qu’un renard puisse se sentir à l’aise et y entrer. Portez des gants en tout temps lorsque vous manipulez votre piège et votre appât pour empêcher le transfert de votre d’odeur.

Stérilisez votre piège avec de l’eau bouillante si vous soupçonnez le transfert d’un parfum humain dans le piège. Camouflez votre piège en le couvrant de beaucoup de végétation.

renard
Le renard est très malin et évitera rapidement un piège suspect.

Le renard est très malin et évitera rapidement un piège suspect.

Quid de la stratégie de l’appât ?

Appâtez maintenant le piège. Un renard doit se familiariser avec l’alimentation près de votre piège avant qu’il ne se sente en confiance pour y entrer. Attachez votre piège et utilisez un appât comme du poisson ou de la viande crue. Le premier jour, placez votre appât à côté du piège et attendez qu’il soit mangé.

Si le renard mange l’appât placé à l’extérieur le premier jour, placez alors plus d’appât juste à l’entrée de la trappe. Une fois que le renard montre des signes qu’il est à l’aise pour manger dans le piège, placez soigneusement votre appât directement derrière la plaque de déclenchement.

Piège à renard : que faire s’il attrape l’animal ?

Vérifiez votre piège à plusieurs reprises jusqu’à ce que vous attrapiez un renard. Une fois le renard pris au piège, il est vulnérable à des dangers comme la faim, la surchauffe et l’anxiété. Il ne faut le pas laisser à l’intérieur de la cage plus longtemps que nécessaire.

Approchez-vous du piège doucement et avec prudence. Évitez tout contact avec le renard. Portez des gants épais. Tenez le piège loin de votre corps et ne mettez jamais vos doigts à l’intérieur de la cage. Gardez le renard aussi calme que possible: parlez doucement et couvrez le piège avec un chiffon. Si les lois locales le permettent, déplacez votre renard à, au moins 15 à 20 kilomètres de votre maison dans un autre habitat convenable avec beaucoup de couvert et une source d’eau à proximité.

Vous pouvez également repousser les renards, en les éloignant de votre propriété. Le répulsif pour renards doit viser à la fois l’odorat et le goût du renard. Vous pouvez essayer de repousser les renards en utilisant des concoctions maison faites à partir de produits ménagers comme l’ail, les oignons et la sauge hachée. Il existe également des systèmes de répulsions motorisés très efficaces pour repousser les renards. Ces appareils utilisent un jet d’eau rapide combiné au bruit et au mouvement d’arrosage pour effrayer le renard et le tenir loin de la zone protégée.

1 réflexion sur “Piège à renard, tout savoir pour se débarrasser de l’animal”

  1. Bonjour!
    Dire que les renards mangent  » des chats , des chiens, du bétail … »!!! Mensonges pour vendre vos pièges ou ignorance ? Le renard se nourrit surtout de rongeurs, de fruits, charognes…… et, dans beaucoup de pays européens  » civilisés », il est protégè !! Si il mange une poule de temps en temps, c’est parce que le propriétaire n’a pas fait son travail : fermer le poulailler le soir. Et une perdrix de temps en temps (- horreur, manque à tuer pour les chasseurs- qui, eux tuent pour le plaisir !) Lui c’est parce qu’il a faim ! Si vous pouviez essayer de comprendre çà, merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.