Tubage de poêle à bois

Poêle à bois et tubage : suivez le guide !

La façon dont vous évacuez les gaz de combustion de votre poêle à bois est extrêmement importante. Sans un tubage adéquat, votre poêle à bois risque de ne pas bien fonctionner et vous mettez également en danger votre santé et celle de vos proches. Mais quel tubage choisir ? Quel est le meilleur tubage pour un poêle à bois ? Suivez le guide pour choisir le tubage le plus approprié pour votre poêle à bois.

Qu’est-ce qu’un tubage et pourquoi vous en avez besoin pour votre poêle à bois ?

Les gaz de combustion, quel que soit le type de bois que vous brûlez, peuvent être dangereux pour votre santé. Pour que ces fumées nocives puissent quitter votre maison de la manière la plus sûre possible, il vous faut un tubage adapté. Le tubage est l’action de poser un conduit de fumée dans une cheminée. Il s’agit essentiellement d’un revêtement protecteur qui aide à contenir les fumées et les gaz qui se déplacent dans la cheminée.

Tubage de poêle à bois
Le tubage fournit une couche de protection supplémentaire pour garantir que les gaz ne puissent pas pénétrer et polluer l’atmosphère domestique.

Sans tubage adéquat des gaz mortels tels que le monoxyde de carbone peuvent diffuser à l’intérieur de votre maison. Les gaz de combustion sont non seulement une menace sérieuse pour vous, mais également une menace pour votre cheminée. Sans tubage installé, rien ne protège votre cheminée contre les gaz toxiques et avec le temps, la maçonnerie de la cheminée commencera à s’éroder et à pourrir. 

Cela réduira considérablement la durée de vie de votre cheminée et vous coûtera cher à long terme. Ne pas avoir de tubage pour votre poêle à bois n’est pas seulement mauvais pour votre cheminée, c’est également mauvais pour d’autres choses dans votre maison, y compris la maison elle-même.

Quels sont les produits disponibles pour le tubage d’un poêle à bois ?

Les produits dont vous aurez besoin dépendront du type de poêle que vous possédez. Si vous possédez un poêle qui s’alimente en oxygène en puisant dans l’air de la pièce, vous devrez opter pour un système simple flux. S’il s’agit au contraire d’un poêle étanche, alors vous aurez besoin d’un système double flux qui évacue à la fois les gaz de combustion et alimente le poêle en oxygène. 

Contrairement à ce que laisse entendre le terme, le tubage ne consiste pas en une simple imbrication de tubes. Pour réaliser le tubage de votre poêle, vous aurez besoin d’une diversité de pièces qui dépendront aussi bien des contraintes techniques que du type de poêle dont vous disposez.

Divers tubes existent sur le marché. Certains sont en acier émaillées, d’autres en acier inoxydables et d’autres sont faits d’un mélange d’acier galvanisé et d’acier inoxydable. En ce qui concerne la rigidité, nous distinguons les tubes rigides et les tubes flexibles. Les premiers brillent par leur solidité et leur robustesse, tandis que les seconds sont très faciles à installer. Les tubes rigides ont aussi l’avantage de pouvoir être installés à l’extérieur.

Si votre maison ne dispose pas d’une cheminée, alors les tubes rigides sont ce qu’il vous faut. Les tubes rigides conviennent également pour le tubage d’un conduit d’évacuation rectiligne. Si au contraire, le conduit d’évacuation des fumées comporte de nombreuses déviations, un tube flexible est conseillé. Le tubage flexible est plus approprié pour un projet de rénovation. 

En plus des tubes, vous devrez également acheter des tampons, des manchons, des tés, et des coudes. Il faudra toutefois vérifier que ces derniers peuvent supporter des températures de l’ordre de 1000 °C, qui est la température de fonctionnement des poêles à bois.

Comment poser un tubage ?

Pour être aux normes, le tubage doit respecter un certain nombre de règles de sécurité. Le tubage ne doit être réalisé que dans un conduit stable. Pour ce faire, vous devrez réaliser certains travaux de maçonnerie. Vous devrez également vérifier que le conduit n’est pas obstrué en procédant à un sondage. Cette étape passée, vous pouvez procéder à la pose.

L’assemblage des tubes devra être fait selon les instructions du fabricant. La partie mâle devra être orientée vers le bas afin de faciliter l’évacuation des fumées. Les collerettes et autres accessoires devront également être fixés de façon appropriée. De préférence, utilisez des accessoires réalisés dans le même matériau et produits par le même fabricant.

La réglementation exige que le tubage dépasse la toiture d’une hauteur minimale de 40 cm. Pour les toitures en terrasse, cette hauteur est fixée à 1,5 m. Il faudra également respecter une distance de sécurité minimale de 8 cm entre le tubage et les matériaux combustibles. Pour limiter les risques d’incendie, privilégiez les tubes isolés, les tubes à double parois et les tubes concentriques.

Une fois le tubage monté, il faudra le fixer aux murs en utilisant des colliers de serrage. N’oubliez pas Le chapeau de cheminée garantira un fonctionnement optimal de votre tubage.

fonctionnement du tubage
Le chapeau de cheminée garantira un fonctionnement optimal de votre tubage.

Tubage de poêle à bois : que dit la loi ?

Pour l’assurance habitation, la loi exige que les propriétaires de poêles à bois réalisent un tubage. La loi requiert que toute la longueur de la cheminée soit tubée. Il est interdit de ne tuber qu’une partie de la cheminée. Les raccordements sont également réglementés. Les angles de raccordement ne doivent pas excéder 45° et il ne doit pas y avoir plus de deux raccordements sur la longueur du conduit d’évacuation des fumées. Avant l’installation du tubage, la cheminée doit être obligatoirement ramonée. 

Vous devez faire réaliser un test d’étanchéité avant la mise en service. La loi ne vous oblige pas à faire appel aux services d’un professionnel, mais nous vous le recommandons fortement afin d’éviter des ennuis avec votre assureur. En effet, de nombreuses maisons d’assurance exigent un certificat de pose de tubage qui ne peut être délivré que par un professionnel. Grâce à lui, vous pourrez également bénéficier d’une garantie décennale et responsabilité civile.

Les tubes utilisés pour réalisés le tubage font également l’objet d’une réglementation. Ils doivent nécessairement être conformes à la norme européenne XP D 35-307. Ils doivent appartenir à la classe de corrosion C2-C3, à la classe de pression D et à la classe de température T400.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.