Pose de fenêtres : le choix du bon matériau

Lors de la construction ou de la rénovation d’une maison, le choix du matériau des fenêtres ne s’effectue pas sur un coup de tête. En effet, la matière de fabrication de ces dernières détermine entre autres leur durabilité et leur niveau d’isolation. Pour qu’à l’issue des travaux de pose de fenêtres, l’esthétique et le confort thermique soient au rendez-vous, il faut donc choisir le bon matériau. Voici un point des avantages et inconvénients des matériaux de fenêtres disponibles sur le marché et les critères pour faire le bon choix.

Les fenêtres en PVC

Très prisées depuis quelques années en France, les fenêtres en PVC sont pratiques pour les nouvelles constructions et les travaux de rénovation de bâtisse. Ce matériau fait partie des meilleurs sur le marché des menuiseries avec des avantages qui font souvent oublier ses inconvénients.

Avantages du PVC

Le PVC est un matériau abordable et facile à entretenir. Après l’installation des fenêtres conçues avec cette matière, il suffit d’un chiffon humide pour les nettoyer à temps voulu. Elles ont un coefficient thermique Uw inférieur ou égal à 1,3 W/m² K qui favorise des performances énergétiques optimales.

Surtout avec un double ou un triple vitrage, les fenêtres en PVC sont en mesure de réduire de 10 à 15 % les pertes de chaleur de la maison. Leur coefficient Ug de performance thermique du vitrage généralement inférieur ou égal à 1,1 W/m² K permet également une meilleure isolation phonique.

De plus, ce matériau résiste très bien aux chocs, aux environnements salins et aux intempéries. Il est même possible d’avoir avec WindowRama des fenêtres en PVC qui ne jaunissent pas grâce à un traitement anti-UV de grande qualité. Il faut ajouter que les fenêtres en PVC sont durables et peuvent être utilisées pendant 20 à 40 ans. La durée de vie varie en fonction du mode de fabrication, le type de pose et les conditions climatiques.

Elles se déclinent aussi en plusieurs formes ou coloris et conviennent à presque tous les styles de déco. Il est par exemple possible d’acheter des fenêtres en PVC avec une imitation bois, ou des fenêtres de couleur grise, anthracite, blanche, rouge foncé, bleu acier, bleu diamant, verte…

fenêtre en pvc

Les inconvénients du PVC

Malgré tous ces avantages qui ne laissent pas indifférents, il faut quand même noter que l’éco-bilan du PVC n’est quelquefois pas le meilleur. En effet, la plupart des matières premières utilisées pour le fabriquer ne sont pas renouvelables ou pas naturelles (l’exemple du chlore et du pétrole). Le PVC contient également quelques substances nocives telles que les métaux lourds, les phtalates, les dioxines…

Ces dernières peuvent dégager des vapeurs toxiques ou même mortelles en cas d’incendie. Les fenêtres en PVC sont durables, mais leur recyclage en fin de vie nécessite un processus très délicat. Le matériau est aussi inadapté pour des ouvertures de grandes dimensions.

Les fenêtres en aluminium

Après le PVC, l’aluminium est le deuxième matériau le plus utilisé actuellement dans le domaine de la menuiserie. Sur le marché, les fenêtres en aluminium ne sont pas moins chères que celles en PVC, mais elles les surclassent sur certains points.

Avantages de l’aluminium

L’aluminium est un métal semi-précieux qui est léger, solide et rigide. L’aspect esthétique, élégant et contemporain des fenêtres en aluminium est beaucoup plus adapté à la construction des maisons modernes ou aux travaux de rénovation de façade. Leurs montants sont ultra fins et très pratiques même pour les ouvertures de grandes dimensions. Ils permettent en effet une optimisation de la surface vitrée et augmentent considérablement la luminosité des pièces pendant la journée.

L’aluminium est aussi non toxique et indéfiniment recyclable avec un rendement de près de 99 %. Les fenêtres en aluminium ne nécessitent presque pas d’entretien et ont également cette particularité d’être résistantes à la corrosion. Leur durée de vie malgré les intempéries est estimée à plus de 60 ans.

Pour le plaisir des amoureux de la déco et des architectures design, les fenêtres en aluminium sont maintenant disponibles en plusieurs coloris. Les différentes teintes et finitions obtenues avec le laquage ou le processus de bi-coloration offrent des modèles tendance.

Les inconvénients de l’aluminium

Le défaut majeur de l’aluminium concerne ses performances thermiques. Le matériau est d’une grande conductivité thermique à la base. Ainsi, il offre une faible isolation thermique lorsque les fenêtres ne sont pas dotées de systèmes de ruptures de ponts thermiques. Le niveau d’isolation phonique est aussi peu satisfaisant si le châssis n’est pas renforcé.

Les fenêtres en bois

Autrefois plébiscité en menuiserie, le bois a été détrôné par des matériaux plus modernes comme le PVC et l’aluminium. Toutefois, de récents modèles de fenêtres en bois font encore étalage de la noblesse du matériau, son style chaleureux, et donnent plusieurs autres raisons de le privilégier.

Avantages du bois

Le bois est la matière avec le meilleur éco-bilan parmi les matériaux de menuiseries. Il est naturel, robuste, totalement recyclable et durable. La durée de vie des fenêtres en bois varie entre 25 et 50 ans. Ces dernières sont réparables avec de la pâte à bois et offrent également une excellente isolation thermique et phonique.

De plus, les nouveaux modèles de fenêtres en bois ont un aspect esthétique qui convient parfaitement au style ancien, mais également aux maisons modernes. Les bois utilisés tels que le pin, le chêne, le méranti ou l’acajou permettent d’avoir des nuances et teintes variées pour les ouvertures extérieures. Il est d’ailleurs possible de les colorer afin de les adapter au besoin à la couleur prévue pour la façade du logement.

fenêtre en bois

Les inconvénients du bois

La plupart des fenêtres en bois nécessitent un entretien régulier pour que leur durée de vie maximale soit atteinte ou optimisée. Il faut en effet prévoir tous les 2 ou 3 ans l’application d’une lasure de surface sur la partie extérieure de toutes les fenêtres en bois.

Ce traitement est censé les protéger de l’eau, car les cadres risquent de se déformer ou de s’abimer à la longue si le bois est souvent humide. Pour certains types de bois, il faut également planifier des mesures contre les insectes. Ces traitements nécessitent des dépenses qui s’ajoutent au prix d’achat des fenêtres.

Les matériaux mixtes pour vos fenêtres

Ce sont les nouveaux venus sur le marché des menuiseries en France et qui séduisent déjà plusieurs propriétaires. Il s’agit de matériaux obtenus avec la combinaison d’au moins 2 matières différentes. Les deux types de matériaux mixtes ou hybrides actuellement en vogue sont le bois-alu et le PVC-alu.

Avantages des matériaux mixtes

Les matériaux mixtes combinent les qualités de chaque matière utilisée tout en estompant leurs défauts. Par exemple, les modèles de fenêtres en bois-alu offrent de meilleures performances énergétiques et ne nécessitent presque aucun traitement particulier. La partie intérieure des ouvertures est faite en bois et la partie extérieure est couverte d’aluminium qui est inoxydable et résiste mieux aux intempéries et aux UV.

Sur le plan esthétique, cette mixité permet aussi d’avoir un style original et moderne résultant de l’association de la couleur de chaque matière.

Les inconvénients

Le désavantage inhérent aux matériaux mixtes est qu’ils sont très chers. À titre indicatif, le prix moyen d’une seule fenêtre mixte bois-alu de taille 1250 mm x 1000 mm composée de 2 vantaux battants et double vitrée est estimé à 775 €. Il faut donc un budget moyen de 3875 € pour acheter les fenêtres d’une maison à 5 pièces, à raison d’une fenêtre par pièce.

Quels sont les critères pour choisir le bon matériau pour les fenêtres ?

Comme vous pouvez le constater, aucun des matériaux n’est exempté de défauts. Ainsi, pour choisir le bon, vous devez opter pour celui dont les défauts n’empiètent pas sur vos priorités. À part l’esthétique qui peut varier d’une personne à une autre, les principaux critères à suivre pour faire le choix sont :

  • les performances thermiques ou l’isolation,
  • l’entretien,
  • le prix,
  • la durabilité,
  • l’impact environnemental.

Le coefficient thermique Uw des fenêtres du matériau doit respecter les réglementations thermiques RT 2020. Cette dernière stipule que le Uw doit être inférieur à 1,3 W/m² K. C’est d’ailleurs avantageux pour vous, car ce type de fenêtre offre une parfaite isolation thermique et permet de réduire les factures énergétiques.

Le matériau qui semble être la meilleure solution actuellement sur le marché est l’aluminium. Il est à la fois adapté pour les constructions modernes, durable, facile à entretenir et recyclable. Toutefois, n’oubliez pas que les modèles de fenêtres en aluminium sont un peu chers. Vous devez également veiller à l’efficacité du système de ponts thermiques et le renforcement des châssis.

choisir matériau fenêtre

Si vous avez les moyens et vous recherchez un produit élégant, écoresponsable avec des finitions soignées et des performances d’isolations optimales, les fenêtres en bois sont le choix parfait. Vous pouvez également choisir des modèles de fenêtre mixte bois-alu pour bénéficier d’une meilleure qualité en tout point de vue. Cependant, vérifiez si le bois utilisé est certifié FSC ou PEFC. Cette certification garantit que le bois provient d’une forêt gérée durablement.

Pour un budget réduit, le PVC offre un rapport qualité/prix intéressant avec une haute performance technique et une bonne durabilité, même sans entretien. Si vous pouvez vous contenter d’une esthétique moindre que l’aluminium, la pose des fenêtres en PVC renforcera l’isolation thermique de votre maison.

Comment procéder à la pose de fenêtre ?

La pose de fenêtre se déroule de la même façon, qu’il s’agisse du PVC, de l’aluminium, du bois ou d’un matériau mixte. Vous pouvez faire selon la configuration de la maison une pose en tunnel ou une pose en applique.

La pose en tunnel consiste à placer la fenêtre et son dormant dans l’épaisseur du mur. Vous devez dans ce cas prendre les dimensions du tunnel ou de l’ouverture et enlever 5 mm pour connaitre la largeur et la hauteur de la fenêtre à insérer.

La pose en applique quant à elle consiste à fixer avec des pattes de fixation la fenêtre contre le mur, exactement au niveau de l’ouverture. Prévoyez en conséquence une fenêtre dont les dimensions dépassent d’environ 30 mm chaque côté du tableau, sauf en bas s’il y a un appui.

Ces deux types de pose sont souvent employés pour une nouvelle construction, mais elles peuvent également être utilisées lors d’une rénovation de maison. Dans ce cas, vous devez effectuer au préalable une dépose totale des anciens châssis. À défaut de le faire, vous pouvez employer la pose de fenêtre en rénovation qui conserve les anciens châssis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.