Parquet

Quels sont les différents types de parquets ?

Avez-vous l’intention d’installer du parquet chez vous ? L’initiative est très bonne, car le bois reste un matériau à la fois intemporel et résistant. Seulement voilà, vous devez choisir le type de parquet à poser. Vous avez le choix entre 2 à 3 modèles. Lequel choisir ? Pour vous aider à vous orienter, renseignez-vous dans ce guide. 

Le parquet contrecollé ou flottant

Actuellement, de plus en plus de propriétaires optent pour le parquet contrecollé. Leur engouement s’explique pour des raisons pratiques. En effet, l’installation est bien plus simple que le parquet massif. Si vous souhaitez effectivement poser du parquet contrecollé, vous n’avez pas besoin de l’aide d’un professionnel. Il suffit de déposer le parquet, sans besoin de le fixer ou de le coller au sol. 

En plus, ce modèle est facile à entretenir, car un simple coup d’aspirateur ou de balai suffit à enlever les traces de salissures. Néanmoins, son seul bémol reste sa durée de vie qui est relativement faible par rapport au parquet massif. 

Quant à ses caractéristiques, le parquet contrecollé est constitué de :

  • 3 couches de bois : la base, l’intermédiaire et la supérieure
  • Bois en couche supérieur, ce qui la différencie du parquet stratifié dont la couche supérieure est en plastique
  • Bois vernis et huilés dès l’installation

Le parquet massif

Classique, le parquet massif attire encore des propriétaires, grâce à son aspect noble et élégant. À la différence d’un modèle contrecollé, il est constitué d’une unique d’essence de bois. Vous pouvez trouver par exemple des parquets en hêtre, en bambou ou encore en chêne. 

Bien qu’il soit plus esthétique, son installation est plus compliquée, car il doit se poser sur des lambourdes. Ces dernières doivent être fixées au sol. Dans ce cas, comme pour l’isolation des combles, vous devez contacter un professionnel. 

Le parquet massif est avantageux dans la mesure où il est plus résistant que les autres modèles. Comme il est constitué d’une seule essence, il résiste plus à l’usure et au temps. En plus, vous avez le choix entre deux parquets :

  • La version fine d’environ 10 mm d’épaisseur
  • La version épaisse de 13 à 22 mm d’épaisseur
Parquet au sol

Le parquet stratifié

Contrairement à ce que son nom laisse entendre, le parquet stratifié n’est pas un vrai parquet. En réalité, il s’agit d’un revêtement de sol qui imite parfaitement l’aspect d’un parquet. Sa structure et son confort ressemblent totalement (enfin presque) au bois. 

Grâce à ses caractéristiques, ce type de parquet est donc plus abordable que les autres (massif et contrecollé). Vous pouvez l’obtenir à partir de 10 euros le mètre carré. En plus, à la différence du modèle classique (le massif), il est plus facile à poser. Son installation est la même que celle du parquet contrecollé. L’intervention d’un professionnel est donc inutile, du moins si vous êtes à l’aise dans le bricolage. 

Quant à l’entretien, il est aussi facile. Un simple coup de balai ou d’aspirateur suffit à retirer les traces de salissures sur la surface. Là encore, le vernissage ou le frottage est inutile. 

Mais le seul bémol reste son relatif inconfort. Contrairement au parquet massif, ce modèle peut émettre des sons lorsque vous marchez ou vous vous appuyez fortement sur la surface. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.