salle à manger avec sol en parquet

Comment rénover un parquet collé ?

Aujourd’hui, la rénovation d’un parquet endommagé est une tâche courante que tout bon bricoleur peut réaliser seul. C’est notamment le cas du parquet collé, dont l’utilisation est aujourd’hui la plus répandue dans les habitations françaises. La pose du parquet collé est d’ailleurs obligatoire pour les parquets massifs et fortement conseillée pour les parquets contre collés. Focus sur les travaux de rénovation d’un parquet collé, qui doivent obéir à des règles très strictes.

Le principe du parquet collé

La pose collée d’un parquet désigne une technique qui consiste à le rendre solidaire de son support. Lorsqu’il n’est pas possible de clouer le parquet massif, celui-ci doit obligatoirement être collé au support.

Il existe deux types de pose collée :

  • La pose collée en plein consiste à appliquer la colle sur un support à l’aide d’une spatule crantée prévue à cet effet. La colle servira ensuite à accueillir les lames. La spatule est indispensable pour l’application d’une quantité de colle suffisante.
  • La pose collée au cordon consiste à tracer des lignes de colle sur le support, tous les 5-6 cm, avec de la colle spéciale qu’on vient appliquer au pistolet. Le support accueille ensuite les lames de façon perpendiculaire aux lignes.

Ces techniques de pose collée sont toutes deux adaptées aux parquets massifs ou contrecollés, et il appartient au poseur de choisir sa méthode préférée. Cependant, il est essentiel de bien respecter la quantité de colle à appliquer et les recommandations du fabricant de la colle. Dans tous les cas, il est indispensable d’utiliser une colle spécifique au parquet ainsi qu’à son support.

Les étapes de rénovation d’un parquet collé

Pour rénover et coller son parquet, il faut suivre quelques règles et respecter les étapes ci-dessous :

  • Étape 1 : vérifier et évaluer l’état actuel du parquet, tout en prenant en compte le type de sol, l’emplacement de son habitation et l’état du support existant.
  • Étape 2 : préparer le support. Celui-ci doit être lisse, plan, sec et homogène avant d’appliquer la colle.
  • Étape 3 : préparation du parquet. Il faut laisser au bois le temps de s’adapter à la pièce dans laquelle il va être posé.
  • Étape 4 : procéder à la pose. Déterminer dans quel sens poser le parquet à coller, en fonction de ses goûts et de la configuration de la pièce.
  • Étape : bien découper le parquet. Pour poser du parquet collé facilement, il faut évidemment choisir les bons outils.
  • Étape : poursuivre la pose et entamer la finition. Quelques travaux d’ajustement seront nécessaires pour une meilleure stabilité de l’ensemble.
parquet

Le remplacement d’une lame de parquet endommagée

La procédure n’est pas forcément la même selon qu’il s’agit d’une rénovation complète ou d’un simple remplacement de lame. Lorsque seule une lame de parquet est endommagée, il faut l’extraire, la remplacer puis procéder au ponçage du parquet.

Dans le cas d’une lame de parquet collé ou contrecollé, il faut enlever la couche de vitrification de la lame endommagée. Il faut ensuite découper la surface interne de la lame à l’aide d’un ciseau à bois et d’un marteau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.