Résiliez cette option maintenant et réduisez vos dépenses !

Résiliez cette option maintenant et réduisez vos dépenses !

Avec l’augmentation constante des coûts de l’énergie, il est essentiel de revoir les options tarifaires de nos contrats d’électricité. L’option “Heures Pleines/Heures Creuses” (HPHC) mise en place par les fournisseurs, notamment EDF, est souvent souscrite dans l’espoir de réaliser des économies. Cependant, la vraie question est de savoir si cette option tarifaire est judicieuse pour votre portefeuille. Cet article vous propose une plongée analytique dans ce choix economique, en vous indiquant pourquoi il pourrait être intéressant de l’abandonner dès à présent pour mieux maîtriser vos dépenses d’énergie.

L’option heures creuses est-elle réellement économique ?

La promesse des fournisseurs d’électricité avec l’option HPHC est alléchante : proposer un tarif réduit du kWh durant certaines heures, appelées “heures creuses”, généralement situées durant les périodes de faible consommation, comme la nuit ou en milieu de journée. Toutefois, l’économie réalisée pendant ces heures pourrait ne pas compenser le coût plus élevé de l’abonnement associé à cette option. Il est vital de comprendre ce concept pour habiliter les foyers à prendre les bonnes décisions concernant leurs contrats d’électricité.

Les heures creuses sont communément fixées durant la nuit, et parfois entre midi et dix-sept heures et entre vingt heures et huit heures du matin, tandis que les heures pleines s’établissent entre huit heures et midi et dix-sept heures et vingt heures. Or, à ces heures, très peu de consommateurs sont en mesure de décaler leur consommation d’appareils énergivores pour profiter des tarifs réduits. Cela rend l’offre peu compatible avec le mode de vie courant et expose le consommateur à une réalité où l’option HPHC n’est que rarement profitable.

De plus, ce sont pas moins de 30 à 50 euros par année que les ménages peuvent perdre en optant pour cette tarification, selon une étude de “60 Millions de consommateurs”. Cela est d’autant plus vrai pour les foyers ayant une consommation standard ou faible durant les heures creuses, ce qui rend difficile l’atteinte du seuil des 50 % de consommation durant ces heures pour que l’option devienne bénéfique.

Rationalisez votre consommation pour réduire les coûts

Face à l’ajustement de l’option “heures creuses”, des habitudes plus économiques doivent être prises pour une réduction efficace des dépenses énergétiques. Le choix de solutions de chauffage adaptées est primordial. Par exemple, le poêle à granulés s’illustre comme une alternative intéressante pour chauffer votre intérieur en hiver à moindre coût. D’autre part, baigner dans les “bons gestes” au quotidien peut mener à une économie non négligeable sur la facture finale. Ces bonnes pratiques incluent notamment :

  • Éteindre les lumières en quittant une pièce
  • Réduire la consommation d’eau chaude
  • Baisser le thermostat du chauffage d’un degré

De surcroît, il est conseillé de débrancher les appareils qui ne sont pas utilisés. Même en veille, des appareils tel que la télévision, le micro-onde ou le sèche-linge consomment de manière significative. Cela permet non seulement de réaliser des économies, mais également de réduire l’empreinte écologique de votre foyer.

Comment annuler l’option et amplifier vos économies

Vous avez souscrit à l’option HPHC chez votre fournisseur d’électricité et souhaitez maintenant la résilier ? L’annulation de cette option peut vous paraître complexe, mais il existe un processus à suivre pour revenir à une tarification standard. Il convient de prendre contact avec votre fournisseur d’électricité pour informer de votre décision et procéder aux ajustements contractuels. Ce simple changement peut entraîner une résorption notable des coûts sur le long terme.

Cependant, avant de prendre cette décision, une analyse de vos habitudes de consommation est recommandée. Pour certains, notamment ceux qui peuvent décaler de manière significative leur consommation durant les heures creuses, cette option pourrait s’avérer bénéfique. Cela est particulièrement le cas dans des situations où le chauffage et la production d’eau chaude sont entièrement électriques et programmables pour opérer pendant ces heures creuses. Mais attention, cela ne représente qu’une minorité de situations et il est préférable de simuler précisément vos économies avant de s’engager dans cette voie.

Optimiser votre contrat d’électricité et vos habitudes de consommation est essentiel dans une ère où l’énergie est un bien précieux et coûteux. L’option “heures creuses” peut apparaître attrayante sur papier, mais une analyse plus approfondie indique qu’elle n’est peut-être pas aussi rentable que prévu. Prenez le temps d’évaluer votre situation personnelle et n’hésitez pas à opter pour des solutions plus traditionnelles et éprouvées pour réduire votre facture d’électricité.