terrasse de maison en bois

Quel revêtement extérieur de sol choisir ?

Pour conférer une esthétique unique à une maison, on peut décider de revêtir le sol extérieur (terrasse, jardin, allée…) par une garniture faite avec un matériau naturel ou synthétique. Sur le marché on trouve une très grande variété de revêtement. Voici un petit guide des tendances du moment. 

Les revêtements en résine

La résine est restée longtemps un matériau peu abordable. Ce sont surtout les entreprises qui disposent d’assez de moyens pour revêtir entièrement avec le sol de leurs locaux de travail. Mais avec l’évolution des techniques de fabrication, ce matériau est désormais aussi populaire que le béton ou le bois. Les constructeurs de maisons d’habitation proposent de plus en plus à leur client des variétés de revêtement de terrasse en résine. On l’appelle également bois composite. Mais en réalité, il est conçu à base de résine plastique et de débris de bois recyclé. Puisqu’il s’agit d’un matériau synthétique, il ne se putréfie pas et demeure imperméable. 

Les garnitures en béton : une valeur sûre

Parmi les alternatives aux revêtements en résine, on a aussi le béton. Si ce matériau n’est pas très utilisé en dehors de l’Europe. En France, la plupart des constructeurs l’apprécient notamment pour sa longévité. Durable et facile à manipuler, le béton est également facile d’entretien. Il offre bien d’autres avantages. Encore, on dispose du choix entre le béton de type sablé, lissé, imprimé ou encore désactivé.

Le revêtement en béton désactivé

Celui-ci se démarque par sa rugosité du fait des granulats visibles sur sa surface extérieure. Il constitue la solution parfaite surtout pour le balcon ou encore le jardin. Un de ses autres atouts réside aussi dans le fait qu’il limite les dérapages et les glissades quand on marche dessus. Pour obtenir cette surface rugueuse, on coule le béton lorsqu’il est encore frais avec un produit que l’on appelle le « désactivant ». On en trouve facilement notamment auprès d’entreprises spécialisées en la matière. Grâce à cet adjuvant, le béton prend du temps à durcir. Cela facilite son décapage. Cette opération effectuée avec un dispositif de lavage à haute pression enlève une partie du ciment ce qui permet de faire ressortir les granulats. Cela donne un excellent esthétisme en dehors des propriétés antidérapantes du béton obtenu. La mise en place de ce type de revêtement suppose l’intervention d’un professionnel qui dispose par ailleurs du matériel adéquat. 

Le revêtement en béton sablé 

Le béton sablé de son côté est comme le béton désactivé rugueux avec des petites granules et granulats qui se révèlent de la surface du revêtement. Cependant ces derniers sont beaucoup plus présents et en plus grand nombre. Le décapage de ce type de béton suppose l’utilisation d’une sableuse spéciale (à air comprimé notamment). En dehors de leur aspect esthétique, on ne trouve pratiquement aucune différence entre béton sablé et désactivé. 

Le revêtement en béton lissé

Celui-ci est prisé pour ceux qui apprécient le minimalisme. La surface de la garniture du sol reste lisse sans aucun granulat qui déborde. Puisqu’il ne demande pas de technique de coulage particulière, celui-ci est l’alternative le moins coûteuse. En outre, il est possible de lui donner un aspect original avec des motifs imprimés. 

Le revêtement en béton avec carrelage 

Le béton dans tous les cas reste parfait pour les terrasses. De plus en plus de personnes le combinent avec les carrelages. En effet, avec ce revêtement, la pose de carreau est rendue plus aisée. D’autant plus que le carrelage résiste bien aux cassures et aux objets tranchants qui tombent dessus par inadvertance. D’autant plus que le grès ou la terre cuite offre une plus belle esthétique que le béton gris. 

Les revêtements en bois classique : chic et durable

Le bois demeure aussi une valeur sûre. Bien que ce matériau commence à se raréfier sur le marché, son prix reste tout de même stable et abordable. On le choisit souvent pour sa bonne résistance, mais aussi pour son élégance. Il est toutefois plus judicieux de bien choisir le type de bois à utiliser. Certaines variétés sont moins robustes que d’autres. 

Bois local ou bois d’importation (exotique)

La majorité des experts en revêtement recommandent les bois exotiques. Ceux-ci proviennent souvent de pays au climat tropical. Ils ont donc développé une excellente résistance face aux intempéries. En d’autres termes ils résistent de manière naturelle à l’humidité. Néanmoins, il faudra prévoir un plus gros budget pour s’en procurer. Sinon, on trouve aussi plus facilement du bois provenant du sol européen comme le pin sylvestre ou douglas. Celui-ci est proposé à moindres frais, mais il se décolore assez vite avec le temps. Dans les deux cas, le bois traité est l’idéal. Cette technique permet de ralentir le vieillissement de ce matériau. Il aura une meilleure durée de vie allant de 10 à 12 ans. 

Il vaut mieux de même n’acheter que le bois provenant de fournisseurs soucieux du respect de l’environnement. On reconnaît leur bois par leur label PEFC. En outre la durabilité et le taux de putréfaction du bois dépendent de sa catégorie. Pour les bois destinés à revêtir le sol extérieur, mieux vaut opter pour ceux classés catégorie 4 ou 5. 

terrasse

Bois en lamelles ou en dalle ? 

Le bois en lame est prisé, car ils donnent cette illusion d’une terrasse ou d’une allée plus grande. En dehors de cet aspect esthétique, il n’offre aucun autre avantage par rapport au bois en dalle. Celui-ci est par contre plus facile à installer. Mais dans les deux cas, le bois ne doit pas être posé directement sur le sol. Il purifiera rapidement face à l’humidité. Avant la pose, il est impératif de placer une sorte de film protecteur sur la surface d’accueil. 

Pourquoi ne pas essayer les gazons ?  

Le gazon est bel et bien une variété de revêtement. Toutefois pour une meilleure longévité, il vaut mieux opter pour le gazon synthétique qui est non seulement résistant, mais qui n’a aussi besoin que d’un minimum d’entretien. Cela ne veut pas dire que l’on va prendre n’importe quel gazon. Il est préférable de choir celui qui remplit les critères suivants : 

Gazon qui résiste à l’arrachement

Les brins d’herbes ne repoussant pas, mieux vaut opter pour le gazon qui ne s’arrache pas facilement. L’idéal est celui qui affiche une résistance de 80 Newton. 

Gazon perméable 

Le gazon n’absorbe pas l’eau quand il n’est pas nature. Aussi, il vaut mieux opter pour celui qui propose une perméabilité optimale, ce qui permet d’évacuer l’humidité. N’oubliez pas de poser votre ganivelle autour de votre terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.